Swim

le départ est donné au canon, oui un vrai canon !! à chaque coup on prend 10 bpm,
je suis dans les bonnets jaunes, départ à 7h25 (ça a son importance pour la suite).
je me suis fixé un temps d'une heure pour les 3,8 km.
les vagues sont de 3 à 400 gars, nous avons donc tous de la place
je pose ma nage sans pb ma vitesse moyenne est de 3,76 km/h
je passe peu de temps avec des bonnets jaunes et nage avec des bonnets de toutes les couleurs, c'est bon signe.
c'est le bon moment d'un tri on s'y réveille en douceur avant les gros efforts le soleil est présent c'est cool.
je sors bonnet et lunettes à la main en 1H00 et 34 s.
j'enlève la moitié de ma combi, je suis bien la foule me porte je vois Babette l'ouverture aux autres commence.
la transition est faite en 5 et quelques j'assure ma tenue mon ravito pas d'empressement je file vers mon vélo.


Bike


La seule ombre au tableau c'est le vent soutenu et de face au départ vélo, on en prend pour 40 km, c'est faisable, mais la moyenne n'est pas aussi élevée que je souhaitais, il faut rester prudent.
les arbitres sont présents ils sifflent facilement, j'observe très peu de drafting.
pendant tout le vélo, je veille à être efficace mais sans me cramer, je me permets de tourner lentement les jambes avec un braquet plus gros

qu'à l'entraînement et ça passe bien, il y a un truc à creuser.
les villages sont en fête, c'est très agréable à vivre, je mesure alors que toute cette région est là pour le tri il y aura près de 200 000 spectateurs.
le moment de réelle ivresse c'est Solarer berg je ralenti me place derrière une fille, je ne peux plus doubler et ça n'avance plus, nous prenons alors un bain de foule,

foule très correcte qui ne touche pas les athlètes.
c'est vraiment spécial.
je termine le tour avec de bonnes jambes, et là surprise plus de vent ! ou plutôt un vent de dos ?
le vent est joueur et tourne d'un passage à l'autre, c'est pas terrible puisque la fin du vélo se fera en vent de face ou défavorable.
au 140 j'ai mal au cul et commence à ressentir une certaine lassitude vivement la fin, la dernière portion est très rapide près de 38 à l'heure ça sent la fin.
je pose avec 5h41 et 183 à mon compteur. c'est très correct même si sans le vent ...je suis dans mes prévisions, faire moins de 6H.
la deuxième transition se fait en 5 et quelques encore une fois c'est bon le soleil n'est pas trop fort une bénévole me passe de la crème alors que

j'ai les couilles à l'air, no problème elle reste paisible et fait le job, je prends la trifonction.

 Modifier ?


Run


Je pars prudent ma devise est " walking is not an option" je souhaite ne pas louper un ravito, le fait de tourner les jambes à une fréquence proche de celle

de la cap me met à l'aise, ma stratégie c'est de courir au mieux entre deux ravito où je prend le temps de me restaurer, deuxième nouveauté je teste un vrai gros ravito

en eau et iso à chaque fois, l'idée c'est de garder mes réserves et donc de compenser à chaque fois mes pertes, ça marche bien puisque je bois beaucoup sans avoir mal au

ventre pendant toute la cap. mes lectures sur le sujet portent leurs fruits.
malgré cela, la fatigue arrive, je profite de plus en plus du temps aux ravitos la moyenne chute mais je cours toujours ...
fin du marathon bise à Babette sur le tapis rouge, le fameux !! et c'est la fin en 11H52 !! putain c'est quoi ce temps de merde !! ah oui je ne vous l'ai pas dit je cours sans

montre ou cardio aux sensations !! sur le vélo j'ai un compteur et c'est tout .
en fait le départ a été donné à 6H30 d'où le décalage ... sur le coup le cerveau ne comprend pas ....
je passe donc le fil en 10H57 je disais pouvoir faire 11H c'est donc une vraie grande joie pour moi d'être SUB 11. je suis juste fatigué mais je n'ai plus mal aux jambes,
j'ai beaucoup de nouveaux enseignements à tirer de cette superbe course, j'en discute avec qui veut, je suis persuadé à présent, encore plus, que la gestion, bobologie comprise, est mentale....
à bientôt



Pierre