Dans le parc à vélo, je mets ma combinaison et me place en 5ième ligne.
Il fait nuit et la corne de brume sonne un départ de fou, sûrement le plus dur que je n'ai jamais fait pendant 1900 mètres (un tour de baston).
Le deuxième tour sera plus tranquille, je sors de l'eau en 1heure 14.
Durant la 1ère transition à la sortie de l'eau, je cherche du regard Nadège et repars à ma chaise, changement tranquille en 10 minutes.

Le vélo, un départ rapide, je double toute de suite  dès la sortie du parc, ça grimpe fort et je vois que les mecs avec moi ont du mal à respirer, le pourcentage et la chaleur sont déjà là.
La 1ière boucle de 40km se fera rapidement en 1heure 20 minutes, je revois Nadège au rond point d'embrun avant de partir direction col de l'Izoard.
La Chaleur se fait sentir de plus en plus, j'attaque les pentes de l'Izoard et je continue à doubler, le moral est bon.
Arrivé au sommet à 2360 mètres, je m'arrête récupérer mon ravito perso et je me pose 10 minutes pour m'habiller et manger.
La descente se fait rapidement et sur le retour vers Embrun au kilomètre 120, un vent de face m'assèche la gorge  et ma vitesse moyenne descend,je commence à avoir mal aux jambes.
Je me dis que si j'ai mal aux jambes les autres aussi alors « go MIG 77 ».
Et voilà PALON au Km 144, avec 3 kilomètres avec de forts pourcentages à 8%, c'est dur mais ça passe.
Enfin Embrun au km 180, ça monte encore à 7% pendant 5 kilomètres  et tous les 500 mètres, il y a un embrunai qui te dit « encore 200 mètres ». C'est là que c'est dur et je vois des triathlètes à pied et vraiment fatigués.
J'arrive sur l'aire de transition et là je voix Nadège qui crie « Allez Miguel » avec toute la team Zamora.
Fin du vélo en 7heures 53 minutes.

La 2ième transition c'est 15 minutes de massage et changement de tenue.

Le départ de la course à pied enfin la dernière ligne droite et quelle ligne, petit bisous à la famille.
Dès le départ , je cours les premiers kilomètres mais ma foulée est déjà lourde et au bout du 8 ième le 1er col « non ca monte pendant 1 à 2 km à 6% », c'est dur et je commence à marcher, je suis épuisé mais la famille est là et je m'accroche  à tout ce que je peux pour essayer de courir.
Je finis le 1er tour en 2heures 30 minutes. Sur le 2ième, je marche beaucoup mais j'essaie de marcher rapidement et courir en descente, il y a de moins en moins de monde et je passe des kilomètres seul.
Enfin j'arrive en 15 heures 23 minutes j'ai mal aux pieds mais avec une irrésistible envie de le refaire.



Miguel
alias MIG77Plus...